La salle de réanimation cardiaque no22

177 battements par minute.

Qu’est-ce qui vous amène ici? Le temps.

 

Trop de futur, l’absence du moment présent.

Trop de projets, trop de facteurs de stress.

Trop d’incertitudes et d’ambiguïté.

La routine, finalement.

 

L’inconnu fait peur à l’humain.

Le manque de préparation face à cet inconnu, double, voire tripple l’angoisse.

 

Le temps qui avance, encore. Toujours.

Tout le temps.

 

177 battements par minute et personne ne répond à son fichu téléphone.

C’est vendredi soir, après tout.

 

Trop d’intérêts sur tout.

Trop de nouveauté.

Trop de décisions à prendre toutes en même temps.

Le temps, encore.

 

Calmez-vous, mademoiselle Boulet.

Vous n’allez pas mourir. 

Du moins, pas pour le moment. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s